some_text

En finir avec les relances

« — Plus d’achats ! Mais acheter quoi ? (…) Vous devriez donc commencer par prouver que toutes ces choses s’engendrent d’elles-mêmes, par cela seul qu’on fond à l’hôtel des Monnaies des lingots tombés de la lune, ou qu’on met en mouvement à l’Imprimerie nationale la planche aux assignats; car vous ne pouvez raisonnablement penser que si la quantité de blé, de draps, de navires, de chapeaux, de souliers reste la même, la part de chacun puisse être plus grande, parce que nous nous présenterons tous sur le marché avec une plus grande quantité de francs métalliques ou fictifs »
Frédéric Bastiat, Maudit argent

Constat :
Aujourd’hui les politiciens veulent résoudre la crise des états providence, qu’ils appellent crise financière, par la relance keynésienne. Relance de la consommation ou des investissements « d’avenir ». Ces politiques pompeuses masquent le fait que l’Etat se contente de prendre des ressources aux épargnants pour décider à leur place où investir. Ces politiques de relance sont surtout l’occasion d’un capitalisme de connivence et d’un clientélisme électoral injuste et inefficace.

Proposition :
Nous laisserons aux épargnants et aux entrepreneurs l’usage de leurs capitaux.

http://www.contrepoints.org/2011/01/26/12179-keynes-et-la-loi-des-debouches-de-say

http://www.institutcoppet.org/2012/04/11/mises-sur-la-pseudo-refutation-keynesienne-de-la-loi-de-say/

http://www.institutcoppet.org/2010/12/17/comment-keynes-a-falsifie-jean-baptiste-say/

 

088-relance-keynesienne

 

 

Publié dans D - Entreprise, Programme

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Connect with Facebook

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>